Jour 4 : The Eye of the Kitty.

Publié le par dilbert



Eh non, ce n'est pas mon véhicule. Juste la voiture de mes rêves qui restait, là, à rouiller, au bord de la route, sur le parking d'un garage. C'est moi ou les américains ne se rendent pas compte que leurs anciennes voitures, notamment celles des 60-70's sont assez légendaires pour que ce soit un crime de les laisser moisir de la sorte sur le bas côté.

Parce qu'en y réfléchissant, une Mustang 67', ça fait quand même plus rêver qu'une 4L.

Quoiqu'en y re-réfléchissant, une voiture qui consomme du 15L au 100, ça donne à réfléchir.

J'ai peut-être trop écrit "réfléchir", dans ce début de billet.


Revenons à nos moutons, après la grosse, très GROSSE journée à New-York, un peu de repos n'était pas de trop. C'est pourquoi nous n'avons commencé à bouger qu'à partir de assez tard pour ne pas dire que je m'en rappelle plus. Mais c'était avant le déjeuner, en atteste cette maguenifique illustration d'un "plat" typique.




Intelligement nommé Hoagie (ne me demande pas pourquoi "intelligement"), ce sandwich brioché est un véritable monticule de différentes sortes de jambon, qu'il est possible, et même plutôt recommandé pour ne pas mourir étouffé, d'assaisonner avec une multitude de condiments. Pilipili, sauce au fromage, vinaigrette, mayo.
















Après une telle débauche de cholestérol, il nous fallait faire un peu de sport que ce soit du culturisme en compagnie de Rocky, ou de jogging sur les fameuses marches que l'on peut voir dans un des Rocky que je sais plus lequel c'est.












En vrac, quelques autres photos prises lors de cette journée où ne figureront pas d'éventuelles clichés du Musée d'Art Contemporain de Philadelphie, puisque je n'en ai pas pris, étant trop captivé par la visite guidée.
Mais tu pourras tout de même étanché ta soif de découverte, avec quelques clichés du Musée d'Art Moderne, que nous n'avons pas visité, de la statue de Napoléon*.

  









*Oui-oui, tu as bien lu, jeune courageux. Il y a une statue de Napoléon. On peut même visiter le Musée Rodin, car tu n'es pas sans savoir, en tout cas ce ne sera plus le cas, mais Philadelphie est la ville la plus française des Etats-Unis (avec la Nouvelle-Orléans, mais chut faut pas le dire). Nous avons rencontré le consul français à Philadelphie qui nous a attesté qu'il y avait une communauté de 5 000 français vivant à Phillie.
C'est vraiment très intéressant, kof kof...

 
A SUIVRE !

Publié dans Voyage - voyaaage

Commenter cet article