Chacun voit midi à la porte de son voisin.

Publié le par dilbert



J'ai récemment reçu ce mail de mon père *.
D'habitude, je n'aime pas, pour ne pas dire que je supprime systématiquement, les mails de chaine. Mais je dois dire que celui-ci a su attirer mon attention. Il y ait question de 2 points de vues pour le moins différents sur ce magnifique fait divers qui s'est passé dans le Sud-Ouest.

Mais ouiiii, tu sais, les gendarmes qui ont fait des "descentes" dans un lycée pour un contrôle avec chien, Uzi, gaz Sarin : la Totale.

Puisque de grands discours valent mieux que de petits introductions, voici quasi teckel, tel quel le contenu dudit mail.



1ERE VERSION :
 
Subject: Le karcher est branché...
 

La France est une démocratie et le rôle des forces de police et de gendarmerie est de protéger la population. Il n'y a que dans des dictatures que la police est synonyme de terreur et d'abus de pouvoir...


Cela s'est passé à Pavie dans le Gers, pas très loin de chez nous .
A qui le tour ?

Info: cliquer sur le lien suivant 
> >> http://db-maths.nuxit.net/repondeurLBSJS.mp3

 
2EME VERSION :

Je vous autorise à retransmettre et à diffuser sans restriction aucune et
sans masquer mon nom les faits relatés et mon commentaire sur l'intervention de
ce professeur. En outre, je voudrais dans un premier temps que vous inondiez le
forum gendarmes et citoyens de mon mail, toujours sans rien masquer. Dans un
second temps, je vais m'abonner au forum.
 
Bonjour, avant d'écouter l'intervention de ce professeur sur les ondes de FRANCE
INTER, je tiens à préciser les points suivants. Les faits dénoncés sont
totalement faux et je vais vous dire pourquoi je suis bien au courant de ces
faits.
 
- Le lundi 17 novembre 2008 de 10 h 30 à 12 h 00 sur la demande du directeur de
l'école des métiers de AUCH/PAVIE ( lettre à l'appui) et sur réquisition de
madame le Procureur de la République à AUCH, une recherche de produits
stupéfiants est organisée dans cet établissement. 18 classes sont prévues (274
étudiants âgés entre 17 et 30 ans ) sont concernés. 14 gendarmes + 2 maîtres de
chiens sont en charge de ce contrôle. Je suis à la tête de ce groupe et
responsable de ce contrôle ( c'est pour celà que je connais bien ce dossier ).
 
Je suis le Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la brigade territoriale autonome
de AUCH ( vous voyez, moi je n'ai rien à cacher ).
 
- Lorsque nous entrons dans la classe de ce professeur, nous sommes 4
gendarmes et un chien de recherche STUP. Nous avons été précédé du directeur de
l'établissement qui rentre le premier et explique le but de la visite. Lorsque
nous rentrons, nous disons bonjour ( nous attendons toujours la réponse du
professeur ) . Nous indiquons aux étudiants comment nous allons opérer et leur
demandons de ne faire aucun geste brusque, ne pas regarder le chien dans les
yeux et de le laisser travailler. A ce moment là ce professeur ouvre la fenêtre
et déclare " en 50 ans de carrière je n'ai jamais vu çà, nous sommes dans un
Etat policier ".....Ce professeur à la cinquantaine !! Nous refermons
effectivement la fenêtre. Pendant toute la durée du contrôle, le professeur
tourne le dos à la classe, regarde par la fenêtre, il ne verra rien de cette
intervention proprement dite et il n'adressera à aucun moment la parole à qui
que ce soit............même pas pour soit disant défendre ses élèves. Le chien
n'a agressé personne et n'a démoli aucun ordinateur ou vêtement. Il y a eu des
fouilles/palpations de personnes qui ont été "marqués" par le chien avec leur
accord. Aucune personne ne s'est retrouvée en caleçon. Lorsque les gendarmes ont
quitté la classe l'un d'eux a effectivement dit " au revoir messieurs dames "
car dans les classes précédentes il y avait des femmes, dans celle-ci il n'y en
avait pas, mais il n'a jamais été dit "salut les filles". Ce que le professeur
oubli de dire, c'est que lorsque nous avons quitté sa classe il a dit aux élèves
" ouvrez vite les fenêtres çà pue "......çà c'est pédagogique !!!!!
 
- Il faut savoir que lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de
STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la
revente. Si ce professeur accepte çà...........l'avenir de nos enfants est bien
sombre.
 
- Il faut savoir également que 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes ( formateur
relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la
prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé, sur les
conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles.
 
- Ce professeur soixante-huitard sur le retour et défenseur des causes perdues
est surtout un " GROS MENTEUR " et par contre lui, ne fait pas honneur à sa
profession, car je connais bon nombre de professeurs qui ont de vraies valeurs
pédagogiques et qui font de la prévention en étroite collaboration avec les
gendarmes...........mais lui il retarde d'une " révolution".
 
- Maintenant, vous pouvez écouter ce tissu de mensonges, mais moi Major
TRIBOUT, Jeannyck, commandant la BTA AUCH et responsable de cette opération
certifie que tous les propos de ce professeur sont mensongés.
 
Signé Jeannyck TRIBOUT




Etonnant, non ?

Pour info, je n'ai aucun avis sur cette histoire qui sombrera comme tant d'autres dans les profondeurs abyssales de l'indifférence généralisée. Et j'en fais trop. Mais on s'en fout, hein ?! C'est pour donner une ampleur dramatique à ce billet.


* P.S.: Mon père est Capitaine dans la Gendarmerie.

Publié dans Réflexions-xions.

Commenter cet article