Jour 3 : I LOVE NY (partie 2)

Publié le par dilbert



Où en étais-je ? Ah oui.

10h, China Town. C'est exactement comme on se l'imagine. Brouillon, coloré, odorant, surpeuplé. Un vrai régal pour quelqu'un qui aime l'Asie, comme moi. Et ça leur manque aussi a priori, étant donné que même les panneaux de rues sont traduits en caractères chinois.


 

 




Ensuite direction, le Brooklyn Bridge via le QG de la NYPD. LE pont new-yorkais nous donne une vue imprenable sur l'East River, Brooklyn et Manhattan. Outre ses mensurations impressionnantes, c'est surtout son charisme, son magnétisme qui nous attire... tant de films, de séries, de photos l'ont pris comme modèle.

 

 




Le moment est arrivé. L'un des moments les plus grisants de la journée. ON VA PRENDRE LE METRO ! Alors, oui, je sais il y en a en France, mais là, hein, c'est mythique quand même ! Nous prenons donc le métro 4-5-6 en direction d'UpTown pour rallier Central Park par la 86ème. Han, comment c'est classe de parler comme ça "par la 86ème"... Brefle.




Après avoir traversé Central Park, qui au passage est proprement immense (4km sur 800 m !) extrèmement bien entretenu et rempli de nounous, nous arrivons face au Metropolitan Museum.

 





                                      Nous y découvrons les pavillons égyptiens,









grecques,










                                                                       africains,





océaniens












et... une sur les super-héros.



S'en suit un passage sur le toit du musée qui offre une vue incroyable sur Central Park et le DownTown de Manhattan. (haut gauche le frangin, haut droite l'immeuble où a été assassiné John Lennon, bas gauche et droite sculpture de Jeff Koones)

 
   


13h, Hot-dog. Bah oui, hein. Obligé.



On continue notre périple sur la 5ème, l'Avenue mythique de New-York, l'équivalent de nos Champs Elysées, où se succèdent aussi Chanel, Dior, et autres Gap. Finalement on se croirait vraiment sur les Champs si ce n'est le flot ininterrompu de Yellow Cab.

 




Nous passons devant le Plaza Hotel devenu depuis quelques années un condominion, sorte d'hotel résidentiel ou de résidence hotellière, enfin vous voyez.

 




Chaque croisement est un point de fuite avec des bâtiments de 50 étages (minimum) à perte de vue.

 




Financial District (Wall Street) arrive à pas de loup après un bref trajet en bus et la traversée d'un parc couronné d'un Arc de Triomphe.

   




Ground Zero est un véritable choc. Je ne pensais pas que ça me ferait cet effet là, mais je dois dire que j'ai été soufflé (sans mauvais jeu de mot, quoique..) par cet espace vide.

 



























Petite visite du plus vieux cimetière des Etats-Unis et de son église. Drôle d'effet tout de même, un bâtiment si ancien au milieu de ces buildings rutilants.

 






























Suite au prochain épisode : The Battery, Time Square, Grand Central Station, des chinois, une fontaine de chocolat, et des filles de joie pour 12 euros.


(Quoi, je me défile ?)
(T'en veux encore, hein ?)
(VAS-Y HURLE MON NOM )
(Non, mais c'est gentil, je dois y aller là)
(Je t'en prie ça me fait plaisir)
(Arrrête, tu vas me faire rougir)

Bisous les topains.

Publié dans Voyage - voyaaage

Commenter cet article