Lendemain de fête, caca qui fouette.

Publié le par dilbert

Toujours dans un soucis de rameuter le plus de monde sur ce blog Ô combien vide de sens, je me suis persuadé, et ce fût long, j'ai résisté, tu voies, j'ai fait genre "Oh que neuneu, je ne me rabaisserai pas à ça" ou bien "Je sais pas trop, mes arguments sont percutants, mais d'un autre côté, les miens ne sont pas mal dans le style contre-arguments", mais la raison a finalement eu le dessus, en faisant de moi un sale capitaliste sale, même si je suis quasiment sûr que le terme capitaliste n'est pas approprié à l'idée générale que j.. que je...

OH MON GODE ! Que cette phrase est longue.

Là, j'aère.



Donc, disais-je, avant que je ne me coupe,  que dans l'optique de faire venir tout beaucoup pleins de monde ici, j'ai décidé en mon arme et incontinence de me faire référencer dans un maximum de catégorie, pour que lorsque, toi jeune scatophile, tu chercheras sur Google ou bien Gogueul, dans l'optique de te rincer l'oeil sur une vidéo super intéressante d'un homme déguisé en pingouin qui se fait déféqué sur le torse par un panda mort, tu tomberas sur ce billet.

Cette phrase est encore une fois très longue. Je te laisse le temps de la relire pour la comprendre. Quoiqu'en y repensant, je ne suis pas sûr que mon esprit malade ait compris le sens de ce que mes doigts tapotaient.

Encore une fois, peut-être.






Oui, bon, ce billet n'est pas fait que de mots. Il y aussi des photos. En l'occurence celle de l'enterrement de vie de garçon et de fille, de mes amis (si-si, vous l'êtes, désolé) Jo et Nath, qui vont se marier le 23 août.

Alors pour rentrer dans le vif du sujet, c'était une très bonne soirée. On a bu, certes. Beaucoup, certes.
J'aime bien dire "certes", certes.
On a surtout discuter avec des gens intéressants, et pas que parce qu'ils fumaient ou buvaient.

...
....

Bon, un peu. Mais en plus, on a bien rigolé avec des gens que je ne connaissais pas d'avant. Comme quoi.

Alors vas-y que je te balance des photos de la soirée, pèle-mèle toujours parce que je suis un gros crevard de la laïfe, il y aura donc du cresage de trou, du remplissage de cercueil avec des produits destinés aux plus de 18 ans (je ne parle pas de films pornos et autres godes en croûte de sel) et puis aussi, et forcèment du vidage de verre autour de discutions censés, sur la prolifération des chenilles psychotiques dans le sud vendée, ou l'expropriation des cultivateurs de truites hermaphrodites en Amazonie.

ENJOY !

       

    






P.S.: Tu remarqueras, Jo, que mon style toujours classe ne fait absolument pas, et je peux te dire que j'ai eu du mal à me retenir, référence à l'arrivée des pompiers.

Pour ta "GAS-TRO", tu sais... Oui, voilà, la "GAS-TRO".

Je tiens tout de même à préciser que même si la prochaine fois que tu me verras, c'est à dire le jour du mariage, si j'y suis encore invité, je ne prendrais absolument pas mal, la tarte aux phalanges que tu m'enverras.

P.S.² : Mes phrases sont trop longues, lourdes. Faut que je me calme.




Kissous les copinous.

Publié dans Emoi et moi.

Commenter cet article