Joyeux NewHell

Publié le par dilbert



Et oui, on ne se refait pas. Un billet, un jeu de mot pourri. Mais là, c'est pas grave. Je dirais même plus, c'est OB-LI-GE
Avec tout le cholestérol que j'ai dans le sang, c'est tout naturel, que mes posts deviennent gras.

Cela dit, il ne me reste plus qu'à vous raconter mon Noël. Quand je dis "vous", je pense "je", puisqu'à part moi, personne  ne vient ici. Mais bon vous connaissez la rengaine.
Avec ma copine, on s'est offert nos cadeaux samedi soir. Oui, je sais samedi soir. Samedi 22 décembre. Rien à voir avec les jambes chancellantes du 25 aux aurores ; les marches qu'on rate car trop pressés d'aller ouvrir nos cadeaux.
Je m'explique.

Mardi matin ? : voir ci-après. Les restes de la veille. L'Alka-selzer n'aidant en rien, le sapin vous éclate par intermittence aux visages, comme le marteau qui vous burrine le front.

Lundi soir ? : réveillon chez les beaux-parents. Donc on va rentrer tard et 50% du couple sera trop bourré pour trouver ses doigts afin d'ouvrir les paquets.

Lundi matin ? : je travaille plus, pour gagner autant.

Mardi soir ? : je vais travailler plus le lendemain, pour gagner autant le mois prochain.

Jeudi 27 mars ? : rien à voir avec Noël.

Dimanche soir ? : trop loin.

Samedi soir ? : ah ouais, c'est bien ça. En plus, c'est parfait, c'est pile-poil le soir même. Comme de par hasard.


Sinon, à part ça, j'ai été gâté, avec que des trucs que je voulais. Et puis d'autres que je ne pensais pas avoir. Et puis aussi d'autres que je n'ai pas eu. (Et Wii, que le Monde est cruel). On a mangé tout ça tout ça. On a bu. Bon un réveillon tout ce qu'il y a de plus classique.
Pourquoi j'en parle alors ...

Pour plus de précision, laché vos coms LOL, je me ferais un plaisir de réactualiser la page toutes les 5 minutes jusqu'à ce qu'il y en ait.

Joyeux NewHell.

Publié dans Emoi et moi.

Commenter cet article