Chacun son nous.

Publié le par dilbert


Puisque tu veux le savoir, moi je suis le mec qui a des cheveux.



Rentrée scolaire au Lycée St Joseph. Premier acte d'une épopée qui durera 7 ans, et qui se terminera par la fin d'une fraternité, prématurée.
L'âge adulte implique-t-il de se séparer de ses repères pré-adolescents ? Ou est-ce alors les choix que l'on fait qui nous divise... Chacun a suivi sa voie, peu importe quelle blesse. Peu importe laquelle.

Nous étions 7. Ou 8. Ou 9. Nous étions plusieurs amis liés par la folie. L'amour de l'humour crétin. Comble du comble, c'est la crétinerie qui nous a séparé. Je ne prétend pas dire qui a eu raison, qui a eu tort (probablement que nous avons tous tort, tous raison), mais le fait est que nous n'avons pas vraiment tenu compte de la boîte.
Et quand je dis la boîte, vous vous dîtes soit "Mais quelle boîte ?" soit "Ajouter commentaire". Puisque après tout personne ne vient ici.
La boîte, c'est une boîte qui a sûrement enterré notre amitié en même temps que plusieurs effets personnels qui nous rappellaient notre collectif hétérosexuel. Nous l'avons enterré, désormais elle a dû être déplacé ou déterré par excès de paranoïa mal placée.

Alors pourquoi s'est-on séparé ? Oui, pourquoi ... Probablement, que j'ai du fortement ébranlé le groupe en sortant avec l'ex d'un de mes amis, avec qui je vis (avec l'amie pas l'amii, hein ).  Sur le coup, je me suis dit , "Bah il comprendra". Sur le coup, il s'est dit "Bah, je comprend". Maintenant, je me dis, "J'ai vraiment bien fait".  Maintenant, il se  dit ".." .



Puis vint l'affaire -BIP- (anonymat oblige, ben quoi même si personne ne vient dans le coin, ça ne change rien).  BIP a eu la mauvaise idée d'avoir des amis avec une conception quelque peu étrange sur l'amitié. Alors c'est sûr, BIP est un rapiat, il ne se préoccupe pas trop de ses amis en présence d'individu de sexe féminin proéminent, il n'amène quasiment jamais en boîte. ... C'est vrai que c'est pas gentil. Ah oui, et puis une fois il a pleuré parce que sa formation était dur et qu'il doutait. MAIS QUEL CON  ! QUI DOUTE DE SES CHOIX ? Pas eux a priori. Du coup après ses affronts dignes d'un meurtrier pédo-nécrophile, il est devenu paria parmi les paria. Lépreux parmi les lépreux. Ghettoïsé comme on dit.
Mais voilà, il ne l'a pas été par un groupe d'irréductibles zamis (dont le plus grand étant moi-je), trop crétins sans doute pour ne pas voir la vérité en face. BIP est un monstre. Dixit le comportement des Autres.

Parenthèse lexicale : Autre, nom commun donné à des gens qui n'ont pas les même idées que nous, Et qui par conséquent, sont des méchants pas gentils. Et puis cons aussi.

Bon alors là, ça se complique. Je vais m'arrêter là.

Alors je vous le demande, est-ce-que l'âge ingrat dure toute la vie ? Est-ce-que l'herbe paraît toujours plus verte chez les voisins ? Est-ce-que le comportement de BIP méritait-il tant de haine, car c'est bien l'esprit du sentiment que les Autres exposent ?

Laché vos coms LOL  lol... peut-être qu'on devrait.

Publié dans Emoi et moi.

Commenter cet article